Adopter une pompe à chaleur pour son chauffage central

Écologique et économique, la pompe à chaleur (PAC) représente une solution moderne pour chauffer et rafraîchir votre intérieur. Plusieurs types existent en fonction de la source d’énergie utilisée. Focus sur les pompes à chaleur aérothermiques (air-eau, air-air) et géothermique. Quelles en sont les spécificités ? Quels sont les prix et quelles sont les aides disponibles ? Trouvez les réponses à toutes ces questions dans cet article.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est constituée de deux systèmes :

  • un capteur de calories (module extérieur)
  • un diffuseur de chaleur (groupe intérieur)

 

Toutes les pompes à chaleur suivent le même principe de fonctionnement. Elles récupèrent de l'énergie gratuite (contenue dans l’air, l’eau ou le sol), et plus précisément, des calories contenues dans une source, grâce au système capteur de calories pour réchauffer votre maison via un émetteur de chauffage. Ce dernier peut être un radiateur électrique, un ventilo convecteur ou d'un plancher chauffant/rafraîchissant.

Aérothermie et géothermie, quelle différence ?

En aérothermie, les calories sont récupérées dans l'air extérieur. En géothermie, la pompe à chaleur exploite les calories d'énergie provenant de la terre (sol ou nappe phréatique).

Les pompes à chaleur aérothermiques demeurent cependant les solutions les plus répandues. En effet, elle peut être installée dans quasi tous types de maisons alors que la pompe à chaleur géothermique nécessite une surface de captage importante ; ce qui rend son installation plus compliquée. 

En plus, dans ce deuxième cas, l’installation de tout le réseau de chauffage central peut être à prévoir parce que ce système n’est pas compatible avec tous les types d’émetteurs qui existent. 

Les avantages de chaque type de pompe à chaleur

PAC air-eau, une solution idéale pour le chauffage central

La pompe à chaleur air-eau est formée de deux parties : 

  • une unité extérieure qui capte grâce à un fluide frigorigène les calories dans l’air.
  • un module hydraulique qui transmet l’énergie transformée au circuit d’eau chaude.

De manière générale, l'installation d'une pompe à chaleur air-eau coûte moins cher. Elle nécessite un raccordement électrique pour fonctionner. Dans la plupart des nouveaux modèles, la fonctionnalité réversible est désormais intégrée. En clair, votre pompe à chaleur air-eau peut rafraîchir pendant l'été.

Si vous habitez une maison individuelle disposant d'un chauffage central avec circuit d'eau ainsi que d'un espace extérieur, alors vous pouvez installer la PAC air-eau. C'est une solution idéale pour chauffer l'eau d'un chauffage central. Deux types de PAC air-eau sont disponibles : monobloc et bi-bloc (ou split).

Le modèle split est le plus populaire notamment grâce à un COP ou Coefficient de Performance élevé. Il a aussi l'avantage de s'adapter à tous les systèmes de chauffage existants. Pour un rendement optimal, il est recommandé de relier la pompe air-eau à des émetteurs de chaleur basse température tels qu'un plancher chauffant.

PAC air-air, une bonne alternative pour les logements sans chauffage central

Accessibles et fonctionnelles, les pompes à chaleur air-air sont efficaces pour chauffer l'habitation pendant la mi-saison et en début de saison hivernale. Pour l'installer, le module externe doit être placé en extérieur (dans le jardin par exemple) afin de pouvoir capter les calories dans l'air extérieur et les transmettre à l'unité intérieure. Cette dernière se charge alors de chauffer les pièces de l'habitation. Si vous optez pour un PAC air-air réversible, vous pourrez l'utiliser également comme climatiseur en saison estivale. Dans ce cas, l'appareil fonctionne en évacuant l'air chaud et en rafraîchissant l'air intérieur.

Ce type de PAC convient aux logements qui possèdent un chauffage électrique plutôt qu'un circuit de chauffage central. Si votre maison est pourvue d'un espace extérieur tel qu'une cour ou un jardin, alors vous pouvez y installer une pompe à chaleur air - air. Notez cependant qu'une PAC air-air ne peut pas produire d’eau chaude sanitaire.

Les PAC aérothermiques permettent de faire des économies d'énergie.

PAC géothermique, une solution performante

La pompe à chaleur géothermique ne rejette pas de CO2 et n'utilise pas d'énergie fossile. Elle est très écologique et propose de très bons rendements même à basse température. Lorsque la température extérieure est basse, la PAC géothermique fournit de belles performances d'autant qu'elle puise l'énergie de la terre grâce à des capteurs plongés à plus d’un mètre dans le sol, voire dans la nappe phréatique. Cette solution est en mesure de couvrir l'ensemble des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de votre habitation. Son installation est cependant délicate et coûteuse. Aussi, l'appareil doit être associé à des émetteurs basse température, à un chauffage central ou à un ballon d'eau chaude.

PAC air-eau : combien ça coûte et quelles sont les aides disponibles pour les travaux ?

Pour installer une PAC air-eau, il faudra compter entre 10 000 et 16 000 euros. Si un système de chauffage central à eau est déjà en place, l'adaptation sera facile. Par contre, si vous employez des radiateurs électriques, il faudra changer de chauffage central, ce qui augmentera les frais.

Des aides sont disponibles pour vous aider à réaliser des travaux de rénovation comme :

  • la prime énergie
  • le nouveau CITE
  • MaPrimeRénov’
  • La TVA à 5,5%
  • L’ éco-prêt à taux zéro

                                                    

Consultez nos articles sur les pompes à chaleur :

Logo de la société De Dietrich Patientez s'il vous plaît...