Quelle régulation pour quel usage ?

Le degré et les variations de la température ambiante sont des facteurs essentiels de la sensation de bien-être et de confort pour le corps humain. Cette perception, très personnelle diffère donc selon les habitudes et les modes de vie de chacun.

Croquis fonctionnement de la Smart TC

Qu'est-ce que la régulation du chauffage ?

La régulation permet de maitriser le fonctionnement de l’installation de chauffage en fonction des besoins : gestion de la température de la chaudière selon le degré extérieur ainsi que la programmation hebdomadaire du chauffage, gestion de l'eau chaude sanitaire… selon les usages de l'utilisateur.

Une bonne régulation pour plus de confort, d'économie et de sécurité !

La régulation est donc « l’intelligence » ou « le cerveau » de l'installation de chauffage. Elle est un des éléments essentiels au même titre que le générateur de chaleur lui-même. Elle récolte des informations et donne des ordres afin d’assurer le fonctionnement optimal de l’installation.

Image d'une maison et des différentes régulations de température possible en fonction des pièces

Elle est synonyme d’économies d’énergie et de respect de l’environnement, en adaptant précisément la température des locaux à leur fonction et aux seuls besoins du moment, de confort, en permettant d’obtenir une chaleur homogène dans toutes les pièces, de sécurité et de longévité de l’installation, en évitant un fonctionnement en « tout ou rien » qui entraine une surconsommation d’énergie et une usure prématurée de la chaudière.

Comment fonctionne une régulation ?

La régulation récolte des informations et donne des ordres afin d’assurer le fonctionnement optimal de l’installation de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

En fonction des données relevées (à partir des thermostats d’ambiance et/ou des sondes extérieures), elle agit sur le brûleur de la chaudière pour faire varier sa puissance et optimiser ses performances (rendement) et sur les pompes de circulation de l'eau chaude dans le circuit de chauffage ou pour l'eau chaude sanitaire.

Elle fait ainsi intervenir les composants de l’installation au moment opportun pour réaliser le maximum d'économies d'énergie.

Modulens
Famille dans une cuisine au petit déjeuner

Quelle économie peut-on réaliser avec une régulation ?

Véritable intelligence ou cerveau de l’installation de chauffage, la régulation doit être choisie avec soin, en fonction du type de générateur, de son habitat, de ses habitudes de vie… En effet, chaque degré supplémentaire au-dessus de 19°C engendre 7 % de plus sur la facture énergétique. Ainsi, outre la notion de confort, une bonne régulation permet de réduire de 10 et 25 %, la facture énergétique ! (Source : ADEME)

Couple assis sur un canapé dans un salon

La régulation et le labelling

Grâce à l'Eco-labelling, l'influence de nos régulations intelligentes est prise en compte directement dans le calcul de rendement final d'une installation de chauffage.

Trouvez ci-dessous le tableau de recommandations sur les régulations afin d'améliorer les performances de votre installation en associant une chaudière et une régulation.

Télécharger
Photo d'ambiance Smart TC° dans une cuisine

Le thermostat de chauffage

Où le placer ?

La pose du thermostat est facile mais son emplacement doit être déterminé avec soin. Le thermostat d'ambiance doit être installé à environ 1,50 m du sol, loin d'une source de chaleur (cheminée, radiateur, télévision, etc.), à l'abri des courants d'air et du soleil direct.

Comment le régler ?

Le thermostat se règle en fonction de la température que l’on souhaite obtenir dans une pièce principale (température de consigne).

Celui-ci donne l’ordre à la chaudière de fonctionner jusqu’à ce que cette température soit atteinte.

Les températures habituelles sont de :

  • 19 ou 20 °C quand on est à la maison (température de confort) ;
  • 15 ou 16°C la nuit et quand on s’absente (température de ralenti).
Quel type de régulation choisir ou comment régler son chauffage ?
Logo de la société De Dietrich Patientez s'il vous plaît...