Le COP pompe à chaleur, un indice de performance

Qu’est-ce qu’un COP ? Comment calculer un COP ? Les différentes valeurs possibles. La réponse à ces questions ici.

cop pompe à chaleur

Le chauffage par pompe à chaleur est économique et performant. En effet, la pompe à chaleur capte l’énergie contenue dans l’air, l’eau ou le sol grâce à un fluide frigorigène et la restitue sous forme de chaleur dans le circuit de chauffage central. Cette énergie inépuisable et gratuite permet la PAC de fournir du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.

Respectueuse de l’environnement, elle est de plus en plus installée en France. Vous souhaitez investir dans une pompe à chaleur ? Découvrez tous les articles répondant à cette problématique ici. On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un COP ?
Comment calculer un COP ?
Les différents COP
Comment optimiser le COP d’une pompe à chaleur ?

Le COP d’une pompe à chaleur

Lors de l’achat d’une pompe à chaleur, le COP est souvent un des éléments à prendre en compte. En effet, il permet le rendement et la performance d’une pompe à chaleur aérothermique ou géothermique.

Que signifie COP pour une pompe à chaleur ?

Le COP signifie Coefficient de Performance. Cette indice de performance représente le rapport entre l’énergie produite et l’énergie utilisée. Le COP est uniquement appliqués aux appareils thermodynamiques fonctionnant en mode chauffage. Cette indicateur traduit la performance énergétique de la PAC.

Calcul du coefficient de performance pour une PAC

Le calcul du COP est effectué en laboratoire. C’est le rapport entre l’énergie délivrée par la pompe à chaleur en mode chaud et l’énergie électrique consommée pour faire fonctionner le compresseur.

En résumé : COP = quantité d’énergie produite / électricité consommée

Par exemple, si pour 1 kWh d’électricité consommé une pompe à chaleur air eau produit 4 kWh de chaleur, cette même PAC aura un COP de 4. Ainsi, plus le coefficient de performance est élevé, moins la PAC consomme d’énergie.

Déchiffrer le COP d’une pompe à chaleur

Le coefficient de performance est souvent suivi de deux températures. La première température est celle de la source froide, c’est à dire, le milieu dans lequel les calories sont extraites. La seconde température est celle de la source chaude, c’est à dire, le milieu dans lequel l’énergie est restitué. 

Une eau chauffée à 35°C ou 50°C alimente des émetteurs basse température et à plus de 60°C des radiateurs haute température. Donc, lors du calcul d’un COP à +7°C/+35°C d’une pac air eau, la température de l’air extérieur est de 7°C et la température de l’eau chauffée par la PAC est de 35°C.


Les différents types de COP

COP constructeur (COP chaud + températures) : calculé en laboratoire, il se base sur la température du milieu où l'on extrait l'énergie (source froide) soit la température extérieure de l’air pour une PAC aérothermique (généralement à 7°C) et du sol pour une pompe à chaleur géothermique. La seconde température est la température de sortie de l’eau chaude dans le circuit de chauffage.

COP saisonnier, SCOP ou COP annuel : calculé sur toute la saison de chauffe, le SCOP permet de connaître le rendement saisonnier d’une PAC ou d’un climatiseur réversible en mode chaud. Le SCOP définit également la classe énergétique (A++, A+, etc.) du système de chauffage.

COP global : calculé en prenant en compte les consommations d’énergie des équipements auxiliaires fonctionnant à l’électricité (circulateurs, organe de dégivrage, ventilateurs, etc.) et d’éventuelles pertes d’énergie lors de la distribution de chaleur.

COP seuil : pour les pompes à chaleur hybrides, ce COP est calculé en fonction des paramètres renseignés par l’utilisateur. Lorsque le COP de la PAC est supérieur au COP seuil, la pompe à chaleur est prioritaire, sinon seule la chaudière est autorisée à fonctionner.

Comment bénéficier d’un bon COP pour sa pompe à chaleur ?

cop pompe a chaleur

Pour bénéficier d’un COP élevé, il faut que l’écart, entre la température de la source de chaleur captée par la PAC et la température de sortie, soit minime. Ainsi, pour améliorer le rendement de sa PAC, vous pouvez utiliser des émetteurs à chaleur douce (plancher chauffant, radiateur chaleur douce) au lieu de radiateurs haute température. L’utilisation d’une pompe à chaleur géothermique eau eau assure un bon COP. En effet, la température de l’eau dans le sol subit moins de variations thermiques que l’air extérieur. En revanche, l’installation d’une PAC géothermique demande plus d’investissement (présence d’une nappe phréatique, forage, etc.).

En conclusion, le COP peut varier selon le type de pompe à chaleur, le modèle de pac ainsi que les équipements raccordés à la PAC.

Vous souhaitez en savoir ? Accédez à nos articles thématiques :

Logo de la société De Dietrich Patientez s'il vous plaît...